micro entreprise

Si vous souhaitez créer une entreprise individuelle, l’idéal est d’opter pour le régime juridique simplifié de la micro-entreprise. Cela vous permet de travailler à votre compte, en simplifiant les démarches administratives. Il existe différentes solutions pour créer une micro entreprise. Vous cherchez à en savoir plus ? Info Juri vous explique tout !

Posez vos questions directement à un avocat >>

Qu’est-ce que la micro-entreprise ?

La micro entreprise est un régime fiscal qui s’applique aux entreprises individuelles, qui permet à une personne seule de créer son entreprise et de déclarer son chiffre d’affaires plus simplement.

Le choix du régime de la micro-entreprise est idéal pour une personne qui démarre son activité de manière autonome, et n’a pas encore atteint un certain palier de chiffre d’affaires (CA).

Tout entrepreneur individuel qui ne dépasse pas les seuils de CA sera automatiquement classé dans le régime des micro-entreprises, sauf s’il exprime la volonté d’appartenir au régime du réel.(Posez directement vos questions à un avocat spécialisé)

Les différentes solutions de micro-entreprise

Il existe différentes formes possibles d’entreprises sous le régime de la micro-entreprise :

  • L’auto-entrepreneur,
  • L’entreprise individuelle,
  • L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL),
  • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL),
  • La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).

Nous avions déjà présenté plusieurs de ces solutions dans notre comparatif des statuts juridiques des entreprises.

Pour quel type de profil ?

Il faut savoir que le régime de la micro-entreprise ne peut être ouvert qu’à un certain type de profil. Pour en profiter, le créateur doit :

  • Être un entrepreneur individuel (sans salarié),
  • Avoir un chiffre d’affaires annuel inférieur ou égal à :
    • 32 900 € pour une activité de prestation de services.
    • 82 220 € pour une activité commerciale.
  • Ne pas avoir une activité de location de matériel ou de bien,
  • Ne pas être un organisme public ou une société à but non lucratif,
  • Ne pas avoir une activité immobilière,
  • Ne pas intervenir sur les marchés financiers.

À savoir : en cas d’activité mixte (activités commerciales et prestations de services), le CA ne doit pas dépasser 82 220 €, avec une part de CA dédiée au service égale ou inférieure à 32 900 €.(Posez directement vos questions à un avocat spécialisé)

Les avantages

Au moment de créer son entreprise, le choix d’un statut juridique peut avoir de grandes conséquences, tout comme celui d’un régime fiscal.

Les avantages d’opter pour le régime de la micro-entreprise sont nombreux pour un créateur d’entreprise qui débute son activité :

  • Les formalités de création d’entreprise sont plus simples.
  • L’entreprise n’est pas assujettie à la TVA.
  • L’entrepreneur individuel n’a pas à effectuer de déclaration fiscale au titre des BIC ou des BNC.
  • Les formalités fiscales comptables sont simplifiées.
  • L’imposition est simplifiée.

Important : en contrepartie, ce type de régime peut avoir certaines limites (notamment avec un CA plafonné) et ne convient pas aux entreprises qui supportent de lourdes charges. Il peut être intéressant de parler de son projet avec un avocat en droit des affaires ou un expert comptable pour être certain de faire le meilleur choix de régime.

Une question? Des avocats spécialisés vous répondent ! >>

Comment créer une micro entreprise ?

L’avantage des entreprises individuelles est qu’elles peuvent être créées très facilement. Il vous suffit de contacter un centre de formalités des entreprises (CFE) pour déclarer et débuter votre activité.

L’organisme à contacter dépend directement de votre activité :

  • Les professionnels libéraux : contactent l’URSSAF.
  • Les commerçants : doivent s’adresser à la CCI.
  • Les artisans : peuvent se tourner vers la chambre des métiers et de l’artisanat.
  • Les agents commerciaux : se dirigent vers la greffe du tribunal de commerce.

Comme toujours, notre site vous aide à trouver les bonnes infos en matière de création d’entreprise. N’hésitez pas à consulter également nos astuces pour financer votre projet d’entreprise.