sasu

Comment créer une sasu ? La creation sasu est assez simple mais demande de respecter un protocole bien définit. Créer sasu peut avoir de nombreux avantages pour un entrepreneur.

Posez vos questions directement à un avocat >>

Creation sasu, qu’est-ce c’est?

La société par action simplifiée unipersonnelle (sasu) est une forme d’entreprise qui ne nécessite qu’un seul associé et un capital sans limite obligatoire. La creation sasu rencontre de plus en plus de succès ces dernières années. Si le choix du statut sasu est lié à la taille du projet, à sa nature, aux attentes et besoin du chef d’entreprise, créer sasu peut se révéler un choix judicieux, compatible avec de nombreuses activités.

Les différents statuts :

Le statut sasu vient s’ajouter à la possibilité de création d’une :

Le statut sasu est presque identique à celui d’une société à action simplifiée (SAS), leur définition est presque identique et il est très facile de passer d’une SAS à un statut sasu. La différence entre les deux formes d’entreprises vient du projet lui-même, est-ce une création avec une seule personne (création sasu) ou plusieurs associés (sas)?

Une forte diversité :

La création sasu offre une vraie souplesse et une adaptabilité à bien des secteurs. Le statut sasu permet des règles souples et qui peuvent évoluer en fonction de l’organisation de l’entreprise. Il est donc possible de créer sasu pour

  • Une activité commerciale
  • Une activité agricole
  • Une activité artisanale…

Les chauffeurs de VTC choisissent par exemple majoritairement de créer sasu.(Demandez l’assistance d’un avocat spécialisé)

Comment créer une sasu

On se demande souvent comment créer une sasu, et beaucoup d’informations circulent à ce sujet. Pour la création sasu il est important de respecter différentes étapes détaillées ici :

La réflexion :

Monter sa propre entreprise est un vrai projet de vie et au-delà de se demander comment créer une sasu, il est important de se demander si le statut sasu peut convenir à l’activité et la gestion envisagée. Par exemple, le projet, porté par une seule personne, aura-t-il besoin dans l’avenir d’associés ?

La rédaction statut sasu :

Vient ensuite le moment de la rédaction statut sasu. Il est préférable de faire appel à un notaire ou à un avocat pour cette partie, mais ces prestations sont payantes. Il est possible, lors d’une création sasu de rédiger soi-même le statut. Cette partie doit comprendre :

  • Le salaire de l’associé
  • Le salaire du gérant
  • Le cadre de travail du gérant
  • La méthode de distribution de dividende

La suite de la création sasu :

Il est nécessaire d’ouvrir un compte professionnel au sein d’une banque, déposer une annonce de constitution de société dans un journal d’annonce légale, trouver un local pour créer une sasu.

Le dépôt de dossier de création sasu au centre des formalités des entreprises :

Comment créer une sasu ? En prenant ensuite rendez-vous avec le centre de formalités des entreprises (CFE) avec une copie de tous les documents cités ci-dessus et en remplissant les formulaires nécessaires. A partir de la validation du dossier et l’inscription de l’entreprise, la création sasu est effective.

Une question? Des avocats spécialisés vous répondent !

Créer sasu, avantages et inconvénients

Les avantages :

On se demande souvent comment créer une sasu et pourquoi. Créer sasu peut engendrer nombres de facilités comme :

Si le l’associé est aussi le gérant, il est salarié de l’entreprise. Le statut sasu permet dans ce cas d’être affilié au régime générale et non au RSI.

Il n’existe pas de capital minimum pour la création sasu, 1 euro peut suffire

Une sasu peut tout à fait être la filiale d’une autre sasu, sans aucune limite. Par contre le dirigeant de l’une ne peut être le dirigeant des autres.

Les décisions lorsque l’on décide de créer une sasu sont unilatérales puisqu’il n’y a qu’un seul associé.

Le dirigeant responsable de la création sasu est responsable dans la limite de ses apports.

Les inconvénients :

On se demande souvent comment créer sasu et pourquoi. Voici les inconvénients :

Le statut sasu oblige le dirigeant à nommer un commissaire aux comptes si le bilan dépasse 1 million d’euros, si le CA est supérieur à 2 millions et si l’entreprise compte plus de 20 salariés.

La rémunération du dirigeant est soumise aux charges sociales et patronales qui sont plus élevées que pour une SAS.