adoption célibataire

L’adoption célibataire de plus en plus régulière répond au même cadre que l’adoption classique. Mais adopter seul peut s’avérer plus long et plus difficile, même en France.

Posez vos questions directement à un avocat >>

Adoption célibataire : A savoir

En France, on peut tout à fait adopter un enfant seul, d’ailleurs 1/3 des agréments délivrés en 2010 l’était pour une adoption célibataire. Si adopter seul est une possibilité, dans les faits, il existe des particularités notamment :

  • Sur les questions posées lors des enquêtes sociales et psychologiques par les services de l’Etat
  • Sur la liste des pays ouverts à l’adoption.

En cas d’adoption célibataire, les questions des différentes enquêtes porteront davantage sur l’organisation de la garde de l’enfant pendant le temps de travail, sur quel référent féminin ou masculin sera présent pour l’enfant, pourquoi vouloir adopter seul, comment expliquer l’absence de l’autre parent à l’enfant… ?

La question de l’homosexualité peut également être abordée en cas d’adoption célibataire (Faire une demande d’infos). Mais depuis le mariage pour tous et l’ouverture de l’adoption aux couples de même sexe, ces questions peuvent être levées par les conseils départementaux.

Attention ! On parle d’adoption célibataire aussi pour un couple vivant maritalement. Sans mariage, il n’est pas possible d’avoir recours à une adoption classique. Seul un des deux conjoints sera légalement le père ou la mère de l’enfant.

Comme pour les couples mariés, l’adopter seul est synonyme d’encadrement strict. Les conditions pour obtenir un agrément, document indispensable pour pouvoir procéder à une adoption sont exactement les mêmes. Il faut être obligatoirement âgé de 28 ans par exemple pour se lancer dans une telle procédure.(Obtenez les conseils d’un avocat spécialisé pour vos démarches d’adoption)

Pour une adoption célibataire d’une pupille de l’Etat, il est important de noter, que régulièrement, les conseils de famille sont assez hostiles sur le fait d’adopter seul. Cependant de plus en plus de services d’aide sociale à l’enfance (ASE) essayent de faire évoluer les choses. Il est donc tout à fait possible, mais assez rare de pouvoir adopter un enfant seul quand celui-ci est pupille de l’Etat.

Pour les adoptions à l’étranger, adopter un enfant seul n’est pas non plus une évidence. Certains pays ont d’ailleurs fait le choix d’exclure l’adoption célibataire y compris lorsqu’il s’agit d’un couple vivant maritalement.

Si la liste des pays ouverts à l’adoption célibataire peut se réduire, il existe néanmoins plusieurs possibilités comme :

  • L’Afrique du Sud
  • L’Allemagne
  • La Bulgarie
  • La Chine
  • Le Viêt-Nam

Attention ! Adopter seul pour un homme peut se révéler très difficile, surtout si celui-ci fait part ouvertement de son homosexualité. Si les sociétés évoluent, beaucoup de pays refusent l’adoption célibataire à des hommes seuls. Le parcours d’adoption célibataire peut se révélé très compliqué et tortueux, mais il existe de plus en plus de possibilités pour adopter seul même en étant un homme.

Une question? Des avocats spécialisés vous répondent ! >>

Adopter un enfant seul : la procédure

Pour adopter seul un enfant en France il est nécessaire de suivre la même procédure que les couples mariés. Il faut d’abord faire la demande d’un agrément :

Après une demande écrite auprès des services de l’ASE – il est bon de préciser tout de suite qu’il s’agit d’une adoption célibataire- le demandeur va recevoir un premier dossier d’information.

Un premier entretien sera ensuite réalisé Là, le fait d’adopter seul un enfant sera longuement abordé et des questions précises posées.

A l’issue de celui-ci, il sera nécessaire de retourner à l’administration un certain nombre de documents pour pouvoir instruire le dossier. Le conseil départemental bénéficie de 9 mois pour rendre un avis sur la demande d’agrément.

Une fois l’agrément reçu, la personne souhaitant adopter seul peut alors commencer les démarches nécessaires. En cas d’adoption célibataire, il est fortement conseillé de se rapprocher d’associations ou d’organismes ayant l’habitude d’accompagner ces démarches.

La procédure d’adoption célibataire peut être plus longue à aboutir qu’une adoption classique, une grande patience sera nécessaire.(Obtenez les conseils d’un avocat spécialisé pour vos démarches d’adoption)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *