rachat de crédit et surendettement

Posez vos questions directement à un avocat >>

Le surendettement et le rachat de crédit : définitions

On considère qu’un ménage est surendetté quand le total de ses charges mensuelles (qui comprend les crédits) est supérieur au total de ses revenus mensuels, plaçant et irrémédiablement ses comptes bancaires dans le rouge.

Le rachat de crédit est aussi appelé restructuration de dettes. C’est un crédit à la consommation qui permet de regrouper plusieurs crédits en une seule mensualité. L’avantage premier de cette solution est que l’unique mensualité sera inférieure à la somme de toutes les anciennes mensualités cumulées. Les charges du ménage sont ainsi diminuées. L’inconvénient est que la durée du crédit est rallongée car l’organisme de rachat de crédit y rajoute ses propres taux d’intérêt. Le coût total du rachat de crédit est donc plus élevé (Demandez à être contacté par un avocat spécialisé).

Le rachat de crédit peut concerner :

  • les crédits à la consommation basiques
  • les crédits renouvelables
  • les prêts immobiliers
  • les découverts bancaires

La durée maximum d’un rachat de crédit à la consommation est de 12 ans et d’un rachat de prêt immobilier de 30 ans.

Les impacts de la Loi Lagarde sur le rachat de crédit

Récemment mise en place, la loi Lagarde a réformé le crédit en le réglementant afin de protéger les consommateurs. Depuis, les emprunteurs disposent d’une meilleure visibilité sur le coût total de leurs crédits, notamment lors d’un rachat de crédit, où la confusion avait tendance à régner. Ainsi, il est possible de mieux apprécier le coût du rachat de crédit.

Les cas où le rachat de crédit est une bonne solution

Suite à une réduction provisoire des revenus, comme une perte d’emploi, un décès ou un divorce, le rachat de crédit peut être une bonne solution pour alléger le budget du ménage, alors mis à rude épreuve, le temps que le foyer trouve de nouvelles solutions pour remettre les comptes à flots.

Le rachat de crédit peut aussi être une solution pour alléger son budget et parer aux imprévus de la vie pouvant engendrer des frais de découverts (connus de tous pour être très coûteux) ou encore un redressement fiscal si vous ne pouvez pas payer vos impôts dans les temps.

Les cas où le rachat de crédit est prohibé

Il est interdit d’octroyer un rachat de crédit à une personne considérée comme surendettée. Le rachat de crédit ne peut donc en aucun cas être une solution au surendettement et encore moins au fichage à la banque de France.

Les candidats au rachat de crédit sont donc à la limite du surendettement (limité à 33% d’endettement et jusqu’à 42% dans certains cas)

Qui rachètent les crédits ?

En général, ce sont les banques et les organismes de crédits qui proposent du rachat de crédit. Vous pouvez également faire appel à un courtier en crédits qui réalisera un audit auprès d’organismes de crédit afin de vous trouver le rachat de crédit le plus adapté à votre situation.

Les autres solutions au rachat de crédit

Avant de contracter un nouveau crédit, quel qu’il soit, nous vous conseillons fortement d’optimiser votre budget en réduisant vos charges comme vos assurances en réalisant des comparatifs. Contactez également les administrations, vous avez peut-être droit à des aides selon votre situation.

Enfin si vous avez un besoin ponctuel de trésorerie, sachez qu’il existe d’autres solutions que le rachat de crédit : le crédit hypothécaire permet de contracter un nouveau crédit au regard du capital déjà remboursé.

Si un différent vous oppose à un organisme de crédits, nous ne pouvons que vous conseiller de contacter un avocat en droit commercial, spécialiste du crédit !

Une question? Des avocats spécialisés vous répondent ! >>

Video expliquant le rachat de crédit