Comment réaliser un bon divorce?

Le divorce n’est jamais une étape facile. Il faut dire qu’une procédure de divorce est longue et contraignante, et que la séparation d’un couple est toujours une épreuve morale. De ce fait, mieux vaut préparer son divorce avec attention et éviter de le traiter par-dessus la jambe. En effet, réussir son divorce ne peut être fait qu’avec une bonne préparation. Si vous vous demandez comment bien divorcer, voici nos pistes de réflexion…

Posez vos questions directement à un avocat >>

Comment bien divorcer ? La solution la plus enviable

Le terme réussir son divorce est souvent tronqué, car on ne réussit jamais parfaitement un divorce. En effet, même si vous obtenez ce que vous réclamez au final, le divorce aura souvent été une vraie épreuve morale et physique !

Il faut dire que les points de discorde d’un couple qui divorce sont nombreux : argent, garde des enfants, propriétés immobilières, etc. Il est donc très difficile de bien divorcer, car chaque époux va souvent s’attacher férocement à ses prétentions.

Si vous vous demandez comment bien divorcer, gardez en tête que la solution la plus enviable est un divorce à l’amiable. Si vous parvenez à tout mettre à plat avec votre ancienne(e) partenaire et à négocier ensemble les conditions du divorce, vous pourrez vous contenter d’un seul avocat et accélérerez significativement la durée des procédures.

Néanmoins, tous les couples ne vont pas forcément se diriger vers un divorce à l’amiable, d’où l’intérêt de préparer son divorce…(Demandez conseil auprès d’un avocat spécialisé)

Réussir son divorce : une question de préparation

Pour « bien divorcer « , il sera utile de préparer activement votre divorce, en réunissant à la fois les documents et preuves dont vous pourriez avoir besoin.

Il existe de nombreuses démarches à faire pour préparer son divorce :

  • Contacter un avocat : en premier lieu, il sera indispensable de prendre un avocat et de discuter avec lui de votre situation. Ce sera la meilleure manière de bien divorcer en comprenant les enjeux et conséquences de votre divorce.
  • Faire l’état de vos possessions : l’argent et la séparation des biens seront toujours le sujet délicat d’un divorce. Avant de divorcer, pensez à examiner l’état de vos comptes et possessions (actions, investissements immobiliers, etc.), en particulier si vous vous êtes mariés sans contrat de mariage. C’est la seule manière de préparer les répercussions financières d’un divorce. Si vous disposez d’un compte commun, vous pouvez d’ores et déjà limiter son usage et vous ouvrir un compte personnel. Notez qu’il vous est possible de faire appel à un huissier pour faire évaluer les possessions du couple.
  • Préparez vos documents : une procédure de divorce nécessite de nombreux papiers et formulaires. Libre à vous de préparer ses papiers avant même de contacter un avocat, de manière à accélérer votre demande de divorce. Pensez toujours à conserver tous vos documents d’identité et le livret de famille au moment de faire une demande de divorce, ils vous seront naturellement indispensables.
  • Établir des preuves : bien réussir son divorce pour faute ne peut se faire sans preuve ! Il sera donc vital de réunir vos preuves (témoignages, SMS, relevés d’appel, etc.) avant de chercher à déclarer le divorce à votre conjoint(e). N’oubliez pas que le témoignage de vos enfants ne pourra pas être pris en compte lors d’un divorce. Libre à vous de contacter des professionnels pour réunir vos preuves. Un détective privé pourra vous aider à faire un constat d’adultère, tout comme un médecin pourra attester un cas de violences conjugales. Vous pouvez également déposer une plainte ou une main courante, en fonction de la gravité des faits commis par votre partenaire.

Une question? Des avocats spécialisés vous répondent ! >>

Bien divorcer : les erreurs à éviter

Pour finir, notez que certaines erreurs pourraient vous empêcher de réussir un divorce pour faute. Voilà donc les situations à éviter lors de la procédure d’un divorce :

  • Quitter le domicile familial : si vous quittez le domicile conjugal avant que le divorce soit prononcé, votre partenaire pourrait invoquer ce départ comme une faute. Si la cohabitation est devenue intolérable, posez une main courant auprès de la police, de manière à « officialiser » votre départ et à l’expliquer devant une cour. En cas de violences conjugales, vous pouvez naturellement quitter le domicile avec vos enfants sans que cela n’ait d’incidence sur le divorce.
  • Fréquenter un nouveau partenaire : quelles que soient les circonstances du divorce, évitez de fréquenter publiquement votre nouveau partenaire, car cela pourrait rapidement se retourner contre vous devant un tribunal.