Médiation d'un couple lors d'un divorce

Toute procédure de divorce nécessite le recours à un avocat. Pour éviter des frais astronomiques et faciliter son divorce, il est cependant possible de passer par la médiation familiale, qui peut mener plus facilement vers un divorce en conciliation. Info Juri vous en dit plus sur la médiation lors d’un divorce et su la conciliation des ex-époux.

Posez vos questions directement à un avocat >>

Qu’est-ce que la médiation familiale ?

Lors de n’importe quelle procédure de divorce, les époux ont le droit d’exiger une médiation familiale. Il s’agit d’une procédure qui vise à les aider à tendre vers une conciliation lors du divorce. L’intérêt principal de la médiation est de faciliter le divorce, notamment pour les enfants.

Il va de soi qu’une conciliation lors du divorce permet de rendre cette difficile étape plus facile à vivre pour les enfants, sans oublier qu’elle facilite grandement la vie des ex-époux.

Il faut d’ailleurs savoir que le juge aux affaires familiales peut proposer une procédure de médiation lors d’un divorce conflictuel. C’est en effet une solution efficace pour mettre un terme à de trop grandes querelles entre les époux. Cependant, les époux ne peuvent pas se voir imposés de suivre la médiation familiale s’ils la refusent.(Demandez conseil auprès d’un avocat spécialisé)

À quoi sert la médiation d’un divorce ?

Recourir à la médiation lors d’un divorce est une manière de restaurer le dialogue entre les futurs ex-époux. Un médiateur va en effet servir de « tampon » entre les deux parties, et se charger de mettre à plat la situation, de manière à limiter les querelles et à trouver une solution à l’amiable pour les époux.

La médiation familiale peut notamment permettre de trouver une conciliation de divorce sur les points suivants :

  • Garde des enfants,
  • Conditions de visite du parent qui n’a pas la garde,
  • Montant de la pension alimentaire,

Comment se déroule une médiation de divorce ?

La médiation met en scène les époux ainsi qu’un médiateur spécialisé, qui a suivi une formation spécifique. Totalement indépendant, ce dernier va tout faire en sorte pour que les époux se dirigent vers une conciliation du divorce.

Une séance de médiation familiale se situe toujours dans un territoire « neutre », et jamais dans le domicile familial. La procédure de médiation familiale peut être très brève ou s’étaler sur plusieurs semaines.

Elle peut également être interrompue par l’un ou l’autre des époux, si la conciliation lors du divorce est impossible.

Une question? Des avocats spécialisés vous répondent ! >>

L’intérêt d’une conciliation lors d’un divorce

La médiation est souvent un processus long et difficile, car les divorcés ne comprennent pas de suite son intérêt. Le divorce étant souvent une épreuve difficile et très personnelle, les époux sont tentés de s’entre-déchirer et refusent de se diriger vers une conciliation, qu’ils considèreraient comme un échec.

Pourtant, la conciliation lors d’un divorce reste la meilleure chose possible. En effet, un divorce par consentement mutuel a bien des avantages par rapport à un divorce conflictuel :

  • Le couple peut faire appel à un avocat commun, et donc limiter les frais de justice
  • Le couple se met d’accord sur les conditions du divorce, et évite des solutions imposées par le juge
  • Un divorce par consentement mutuel facilite grandement la procédure, et accélère le divorce
  • Le couple n’a pas besoin d’annoncer la raison du divorce

En résumé, la conciliation lors d’un divorce permet de faciliter grandement la procédure et de rendre l’épreuve moins difficile, pour les parents comme pour les enfants.

Voilà pourquoi le but premier de la médiation familiale est de faire comprendre l’intérêt d’une conciliation au couple, et de les aider à se diriger vers un divorce par consentement mutuel, dont les conditions auraient été réfléchies et acceptées par les deux époux.

Notez que vous êtes libre à tout moment de vous diriger vers l’organisme de médiation familiale si votre divorce ne mène vers aucune solution.