cession d'entreprise

La cession d’entreprise est une solution judicieuse pour tout entrepreneur qui envisage de se reconvertir dans un autre métier. Elle consiste à transmettre à un tiers les actifs d’une société. Concrètement, comment préparer une cession d’entreprise ? Quels sont les critères à mettre en avant pour définir le prix de cession ? Quelles sont les différentes formes de cession d’entreprise ? Suivez ce mode d’emploi.

Posez vos questions directement à un avocat >>

Comment préparer une cession d’entreprise ?

La cession d’entreprise est une étape cruciale dans la vie d’une société. Avant de s’y lancer, l’entrepreneur doit murement réfléchir si cette décision lui est bénéfique. Une étude au préalable s’impose pour estimer la valeur de l’entreprise. Voici les préparatifs à faire pour la cession de PME :

Faire un audit de l’entreprise

Il est important d’évaluer l’état général de l’entreprise avant de concrétiser le projet de cession. Pour cela, vous devez réaliser une étude approfondie sur :

  • les ressources humaines,
  • l’état du local
  • les biens meubles et immeubles qui seront inclus dans la cession de l’entreprise
  • les clients potentiels de l’entreprise ( cas de la cession de commerce).

Pensez à établir un rapport écrit du diagnostic que vous avez réalisé. Cela vous permettra de convaincre les acheteurs potentiels.

Réaliser l’état financier de la société

Pour réussir la cession d’entreprise, il est primordial de prouver la rentabilité de l’activité. Vous devez être en mesure de fournir l’évolution des chiffres d’affaires pendant les cinq dernières années par exemple. L’acheteur doit également avoir entre ses mains des données chiffrées sur la marge commerciale et l’état financier de l’entreprise.

Avec tous ces éléments à sa disposition, le futur propriétaire pourra décider si la reprise de l’entreprise est une solution judicieuse pour lui.

Estimation du prix de cession de l’entreprise : quels critères ?

Pour tirer profit de la vente de l’entreprise, vous devez savoir définir le prix de cession. De nombreux baromètres permettent d’évaluer la valeur ajoutée d’une société. Voici les critères qu’il faut absolument mettre en exergue lors de cette étape de préparation de la cession d’entreprise :

Baser le prix de l’entreprise en fonction de sa rentabilité

Pour amortir l’investissement qu’il a réalisé, le futur acheteur s’intéresse sur la productivité de l’entreprise. Vous pouvez considérer la rentabilité de l’entreprise comme un des critères pour déterminer sa valeur. Pour cela, vous devez réaliser une projection des recettes que le futur acquéreur encaissera dans les prochaines années.

Prendre en considération le patrimoine de l’entreprise

Pour vendre votre entreprise au meilleur prix, il est conseillé d’inclure dans la cession le local et les équipements complets de la société. Vous devez indiquer les clauses du bail commercial si vous n’êtes pas propriétaire du local, notamment :

  • la durée de la location
  • le montant du loyer mensuel
  • les frais annexes…

 Transmission de l’entreprise : quelles options ?

Il est essentiel de préciser qu’il existe plusieurs possibilités pour céder une entreprise. Il s’avère important de choisir l’option qui permet de bénéficier d’une fiscalité plus souple :

La cession de fonds

Le propriétaire cède à un tiers les baux commerciaux et les ressources humaines. Cette option permet au dirigeant de régler la totalité de ses dettes en cas de liquidation judiciaire de l’entreprise. Il est important de préciser qu’en optant pour la cession de fonds de commerce, l’entrepreneur sera soumis à un impôt sur la société.

La cession de titres

Dans ce cas de figure, ce sont les parts sociaux de la société qui font l’objet d’une cession. Ce qui signifie que le preneur détient tous les droits et obligations sur l’entreprise. A partir de la signature du contrat de cession d’entreprise, il est responsable de l’actif et du passif de la société. Au niveau de la fiscalité, cette forme de transaction entraîne le paiement des impôts sur les plus-values.

Pour officialiser la cession de l’entreprise, le cédant et le preneur doivent établir et signer un protocole d’accord. Il est essentiel d’inclure dans cette convention les informations obligatoires comme :

  • l’identification du vendeur et de l’acquéreur
  • le prix de vente
  • la forme juridique de la reprise d’entreprise ( société ou entreprise individuelle)
  • le domaine d’activité
  • les résultats des trois derniers exercices et le chiffre d’affaire de l’entreprise.

La cession d’entreprise est un projet qui se prépare. Il est important de prendre en considération l’audit de l’entreprise pour vendre votre société à sa juste valeur.