aides

En 2016, un budget de 714 milliards d’euros a été consacré à la protection sociale dans l’Hexagone. En France, il existe tout un éventail d’aides sociales destinées à l’ensemble des foyers. Ces subventions concernent la famille, la santé, l’éducation ou l’emploi. Faisons le tour des principales aides sociales perceptibles dans l’Hexagone.

Posez vos questions directement à un avocat >>

La Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje)

La CAF verse aux jeunes parents quatre différents types d’aides sociales afin d’accueillir les nouveau-nés dans les meilleures conditions.

L’allocation de base

D’un montant de 184,62 €, cette aide de la CAF est versée jusqu’à ce que l’enfant soit âgé de 3 ans. Pour en bénéficier, les revenus des parents ne doivent pas excéder le plafond imposé. Ces ressources financières sont fixées en fonction du nombre d’enfants à charge, elles sont comprises entre 35 944 € à 58 629 €.

La prime de naissance

Elle est perceptible à la naissance du bébé, son montant s’élève à 923,08 €. Pour 2018, l’Etat a fixé le plafond à 35 944 € pour un enfant.

La prestation partagée d’éducation de l’enfant

Cette aide sociale s’adresse aux parents qui sont contraints de réduire leur volume de travail pour s’occuper de leurs enfants. Le montant de cette allocation varie entre 146,21 € à 392,09 €.

Le complément de libre choix du mode de garde

Il permet de financer le salaire d’une assistante maternelle ou de la garde à domicile de l’enfant. Son montant varie selon les revenus des parents.

Logement et emploi : quelles sont les aides de la caf  ?

La Caisse d’Allocation familiale (CAF) propose un large choix d’aides sociales qui permettent aux bénéficiaires d’améliorer leur qualité de vie.

Les aides au logement

Elles regroupent les aides de la CAF visant à offrir un habitat décent aux plus démunis :

  • L’Allocation Personnalisée au Logement ( APL) : elle permet de couvrir une partie des mensualités de remboursement d’un prêt immobilier ou de payer les loyers de la résidence principale du bénéficiaire. A partir de 2019, cette aide de la caf sera revue à la hausse, elle augmentera de 0,3 % par an.
  • L’allocation de logement familiale (ALF) : elle s’adresse aux assurés sociaux ( locataires, emprunteurs, résidents dans une maison de retraite) qui ne sont pas éligible à l’APL.
  • L’allocation de logement sociale (ALS) : cette aide de la CAF est destinée aux propriétaires et aux locataires qui ne peuvent pas bénéficier des deux autres types d’allocations.

La prime d’activité

Lancée en janvier 2016, la prime d’activité permet de soutenir les salariés qui ont un faible revenu ou les personnes en situation de chômage. Son montant était de 161,5 € par mois. Depuis le 01er avril 2018, l’Etat a révisé à la hausse cette allocation financière. La prime d’activité est désormais fixée à 531,51 € ( pour un parent célibataire avec un enfant à charge).

Quelles sont les prestations sociales destinées aux personnes âgées ?

Il existe des prestations sociales qui sont spécifiques à la catégorie de population âgée de plus de 60 ans.

L’Allocation de Solidarité aux personnes âgées (ASPA)

L’ASPA est versée aux personnes âgées qui disposent d’un revenu modeste. Ce qui fait que pour en bénéficier, les seniors doivent respecter un plafonnement de ressources. A compter du 1er avril 2018, le minimum vieillesse connaît une hausse de 30 €, son montant est aujourd’hui à 833 € par mois.

L’Allocation Personnalisée d’autonomie (APA)

L’APA permet de financer le maintien à domicile des personnes âgées. De ce fait, elle sera affectée au règlement de la prestation d’une aide à domicile. Le montant de cette allocation financière est variable, elle dépend en principe du degré d’autonomie de ses bénéficiaires.

L’aide sociale à l’hébergement (ASH)

L’ASH a pour finalité d’aider les personnes âgées à payer les dépenses engendrées par leur admission en maison de retraite. Pour être éligible à cette aide sociale, il est indispensable de répondre aux conditions suivantes :

  • Etre âgé de plus de 65 ans ( l’âge est fixé à 60 ans si la personne âgée est inapte au travail)
  • Avoir un revenu inférieur au coût de l’hébergement dans une maison de retrait
  • Résider dans un ephad.

Les aides sociales sont allouées aux personnes en situation de précarité. Elles permettent de lutter efficacement à l’inégalité sociale.