Si dans la majorité des cas, les assurances ne rechignent pas à indemniser leurs clients, il existe des cas où l’intervention d’un avocat en assurance est nécessaire. Petit tour d’horizon sur cette profession et des situations complexes où il est préférable de faire appel à un avocat en assurance.

Posez vos questions directement à un avocat >>

Comment choisir un avocat pour son litige d’assurance ?

La spécialisation en assurance

La formation professionnelle des avocats (Master 1 ou 2 de droit, DEA et DESS de droit) est très généraliste et elle ne permet pas toujours de maîtriser tous les aspects d’une spécialisation comme celle de l’assurance. Les 15 mentions de spécialisation ne peuvent être revendiquées qu’après un examen professionnel devant le barreau et une expérience minimum de 4 années. C’est pourquoi, si votre problématique d’assurance est complexe, il est préférable de faire appel à un avocat spécialisé en assurance.

La localisation de l’avocat

En cas de contentieux aux enjeux importants, ne prenez pas nécessairement en compte le critère géographique dans la sélection de votre avocat mais plutôt sa renommée et bien sûr sa spécialité en assurance, proche de votre problématique (litige assurance automobile, litige assurance habitation, etc.)(Demandez à être contacté par un avocat en assurance)

Les honoraires d’un avocat en assurance

Côté tarifs, les honoraires des avocats sont totalement libres. Ils varient selon la complexité du litige, le type d’affaire et la notoriété de l’avocat. Le tarif horaire d’un avocat est en général de 150 à 250 € mais des forfaits sont souvent proposés. L’avocat peut demander en complément un pourcentage (via une convention d’honoraires) lorsque que la procédure juridique a pour objectif de déboucher sur une indemnisation comme c’est souvent le cas en droit des assurances.

Une question? Des avocats spécialisés vous répondent ! >>

Les conseils de l’avocat en assurance

Particulier ou professionnel, selon le contentieux qui vous oppose à votre assureur, il peut être intéressant d’avoir recours aux conseils d’un avocat en assurance.

Litige d’indemnisation

Face à l’importance de certains enjeux et à l’existence de contrats d’assurance toujours plus réglementés, l’avocat en assurance vous accompagne sur tous les litiges liés à un contrat d’assurance dans l’assurance automobile, l’assurance habitation, la responsabilité civile, etc. Exemple : des indemnités pour des travaux de réparation, une indemnisation compensatoire dans le cas de difficultés passagères de comptabilité, etc. L’avocat en assurance défend vos intérêts en vous obtenant la meilleure indemnisation dans des délais les plus courts possibles.

Gestion de dossiers techniques

Les dossiers techniques deviennent complexes dans certains cas où l’on doit estimer le dommage. L’estimation est une variable importante dans le montant final de l’indemnisation. Elle nécessite l’intervention d’experts qualifiés, par exemple dans le domaine immobilier, où la qualité de la prestation doit être constatée par des entreprises différentes pour réaliser un chiffrage précis du dommage. Dans le domaine professionnel, la compagnie d’assurance doit-elle indemniser le préjudice à hauteur du chiffre d’affaires ou à hauteur du résultat ? C’est sur ce genre de problématiques qu’un avocat en assurance vous sera utile et vous permettra de trouver la solution la plus avantageuse.(Demandez à être contacté par un avocat en assurance)

Dossiers contentieux

L’évolution des mentalités et la crise actuelle rendent contentieux certains dossiers qui, quelques années auparavant, ne l’auraient pas été. Si les assureurs ont compris qu’il était dans leur intérêt de résoudre rapidement les “petits” dossiers (du fait du coût des longues procédures), ils n’appliquent pas le même tarif aux dossiers où l’enjeu financier est beaucoup plus élevé ! C’est dans ces cas précis où le recours à un avocat en assurance s’avère nécessaire, notamment quand les assureurs font traîner volontairement les choses… L’expertise à l’amiable n’ayant aucune valeur juridique, il vaut mieux gagner du temps en consultant dès le départ un avocat en assurance, au lieu d’avoir à reprendre toute la procédure depuis le début ! Cette procédure commencera en désignant un expert judiciaire par voie de référé-expertise, seul habilité à rédiger un rapport judiciaire ayant une valeur juridique.