alcootest

En France, l’alcool demeure l’une des causes les plus élevées de mortalité sur la route. C’est pourquoi le contrôle alcoolemie réalisé lors d’un test alcoolémie avec un alcootest est si répandu. Le calcul taux alcoolémie réalisé lors de ces tests permet de savoir si le conducteur est en infraction ou non.

Posez vos questions directement à un avocat >>

Test alcoolémie : qu’est-ce que c’est ?

Lors d’un contrôle routier, les forces de l’ordre peuvent procéder à un test alcoolémie sur le conducteur pour vérifier qu’il ne dépasse pas la limite imposée par la loi. Si le contrôle alcoolemie s’avère positif, le conducteur s’expose alors à diverses sanctions pour conduite en état d’ivresse. Pour rappel, le calcul taux alcoolémie ne doit pas dépasser 0,5 g d’alcool / litre de sang.

Alcootest :

Aussi appelé éthylotest, l’acootest ne permet pas de mesurer de façon précise le calcul taux d’alcoolémie. Il s’agit d’un appareil de dépistage qui permet de réaliser un test alcoolémie pour savoir si le conducteur est en état de conduire ou pas. Le calcul taux alcoolémie réalisé avec un alcootest peut être réalisé par les forces de l’ordre ou par le conducteur lui-même. L’alcootest est en vente libre.

Ethylomètre :

L’éthylomètre est le seul instrument qui permet légalement de faire un calcul taux alcoolémie précis et de connaître exactement le taux d’alcoolémie. Cet instrument permettant d’effectuer un test alcoolémie précis est uniquement utilisé par la police et la gendarmerie.

Attention ! Dans certain cas, le calcul taux alcoolémie peut aussi être fait à partir d’une prise de sang. L’automobiliste ou la personne incriminée dispose d’un délai de 5 jours pour demander une contre vérification.

Pour rappel : l’alcool est en cause dans 1/3 des accidents mortels. Un conducteur qui ne respecte pas le calcul taux alcoolémie en vigueur à 8,5 fois plus de risques de provoquer un accident mortel.

Calcul taux alcoolémie

Le contrôle alcoolemie doit avoir lieu sur la voie publique ou dans tous lieux ouverts à la circulation comme un parking (non privé) ou dans une cour (non fermée). Le contrôle alcoolemie doit obligatoirement viser le conducteur et non les passagers du véhicule.

Attention ! Un conducteur endormi au volant de sa voiture peut subir un contrôle alcoolemie.

Les forces de l’ordre ont la possibilité de procéder à un test alcoolémie dans de nombreux cas et à la suite de n’importe quelle infraction routière. Le test alcoolémie peut aussi se faire de façon inopinée. (Faire une demande d’infos)

Déroulé du contrôle alcoolemie :

Après avoir arrêté le véhicule, le policier ou le gendarme peut demander au conducteur de souffler dans un alcootest. Si le calcul taux alcoolémie est supérieur à la loi en vigueur, un second contrôle alcoolemie sera alors effectué avec un éthylomètre pour permettre un calcul taux alcoolémie plus précis.

Attention ! En fonction des résultats du test alcoolémie, les forces de l’ordre peuvent procéder à la rétention administrative du véhicule.

Contrôle alcoolemie : les conséquences

Un test alcoolémie positif présente de nombreuses conséquences. Celles-ci sont différentes en fonction du calcul taux alcoolémie. Si l’acootest a montré un taux entre 0,5 et 0,80 g, le conducteur écopera :

  • Une amende de 4ème classe
  • Le retrait de 6 points sur son permis
  • Une suspension de permis pour une durée de 3 ans ou plus

Attention ! Si le test alcoolémie révèle un taux supérieur à 0,8 il s’agit d’un délit soit :

  • Une amende de 4 500 euros
  • Deux ans de prison
  • Ces mesures peuvent s’accompagner :
  • De l’interdiction de conduire des véhicules sans permis
  • Une peine de jours-amende
  • L’immobilisation du véhicule pendant 1 an maximum
  • La suspension du permis de conduire jusqu’à 5 ans après les faits
  • L’obligation de suivre un stage de sensibilisation  à la sécurité routière.

Dans le cas d’une récidive à un contrôle alcoolemie positif, les peines sont automatiquement doublées.