réaliser une procédure de recouvrement amiable

La créance est une somme d’argent que doit payer un particulier ou une société à un autre particulier ou à une autre société pour la réalisation d’une prestation. Elle devient un impayé lorsque le paiement n’est pas réalisé à la date mentionnée sur le contrat. Débute alors une procédure de recouvrement qui peut être amiable ou non. Découvrez tous nos conseils pour réaliser un recouvrement amiable et pour réagir en cas de litige.

Posez vos questions directement à un avocat >>

Recouvrement : agir vite

Dès que la date d’exigibilité du paiement est dépassée, nous vous recommandons de ne pas laisser la situation s’enliser. Il est prouvé que plus vous attendrez pour réclamer votre créance, moins vous n’aurez de chance de recouvrer la somme d’argent. Mais que faire concrètement en cas d’impayé ?

La procédure

Dans un premier temps, vous pouvez effectuer des relances par écrit ou par téléphone auprès de l’entité débitrice. Pensez à rappeler le montant ainsi que l’objet de cette facture impayée. Si le particulier ou l’entreprise en cause rencontre des difficultés financières, vous pouvez lui proposer d’échelonner les paiements. Si des pénalités de retard sont stipulées sur le contrat que vous avez signé, elles doivent également être remboursées.

Si cette relance reste sans réponse, vous pourrez lui envoyer une mise en demeure. Il s’agit d’un courrier à envoyer en recommandé avec AR. Vous pouvez faire appel à un tiers (huissier de justice ou une société de recouvrement) qui réalisera une sommation de payer. Généralement, cette étape a un impact plus fort que la simple mise en demeure et suffit à convaincre le débiteur d’honorer sa facture. Mais sous-traiter le recouvrement à un coût : à privilégier si d’importantes sommes d’argent sont en jeu.

D’autres moyens de pression existent pour contraindre le débiteur à régler ses dettes. Par exemple, le droit de rétention vous permet de conserver un bien tant que vous n’avez pas reçu le paiement. Sachez que dans ce cas, cette pratique est strictement encadrée par la loi, il est donc recommandé de bien se renseigner.(Posez directement vos questions à un avocat spécialisé)

Sous-traiter le recouvrement d’impayés : objectifs et intérêts

Si vos moyens financiers vous le permettent et si le montant de la dette est important, vous pouvez parfaitement faire appel à un huissier de justice ou à une société de recouvrement (Demandez à être contacté par un avocat spécialisé). Faire intervenir un tiers peut avoir un impact psychologique fort sur le débiteur et peut permettre de régler le conflit rapidement.

Recouvrement par le créancier

Si vous décidez de mener à bien cette opération vous-même, vous vous épargnerez le coût d’intervention d’un tiers et vous pourrez suivre la gestion de la procédure de recouvrement en temps réel. Cependant, vous devrez y consacrer du temps, surtout si vous n’avez aucune connaissance dans ce domaine.

Recouvrement par un tiers

A l’inverse, en faisant appel à un huissier de justice ou à une société spécialisée, vous gagnerez un temps précieux et serez certain que la procédure sera correctement menée par le professionnel. Pour bénéficier de ces avantages, vous devrez engager des frais sans même être certain de récupérer finalement la somme d’argent impayée.

Une question? Des avocats spécialisés vous répondent ! >>

Recouvrement amiable : attention au harcèlement

En réalisant vous-même l’opération de recouvrement amiable, vous pourriez être tenté de contacter très souvent le débiteur pour régler au plus vite cette situation inconfortable pour vous. Or, si la fréquence des relances téléphoniques et écrites s’avère très élevée ou si vous proférez des menaces à son encontre, le débiteur pourrait porter plainte contre vous. Il faut donc faire preuve de patience et de pédagogie en respectant les différentes procédures mises à votre disposition.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à prendre contact avec un avocat spécialisé en droit de la consommation. Il saura vous conseiller et vous aider à vous sortir de situations problématiques.