Faites attention aux arnaques dans la location

Fréquentes, les arnaques location sont de plus en plus sophistiquées et touchent aussi bien les locataires, les vacanciers et les propriétaires qui proposent leur bien à la location. Nous vous aidons à repérer les indices pour ne pas être victimes de ces arnaques location (Demandez à être contacté par un avocat spécialisé).

Posez vos questions directement à un avocat >>

Locataires : les signes à repérer pour éviter une arnaque location

Le premier conseil que nous pouvons vous donner est de vous méfier des annonces location trop alléchantes : grande superficie, meubles design, finitions parfaites pour un prix défiant toute concurrence ? Il y a de fortes chances pour qu’il s’agisse d’une arnaque. Évidemment, il existe encore quelques propriétaires qui louent leur bien à un prix attractif mais ces annonces sont de plus en plus rares.

Ainsi, vous devrez étudier d’autres critères comme le moyen de contact proposé par le propriétaire. En effet, la majorité des arnaqueurs privilégient l’envoi d’un mail via un formulaire. De plus, si un numéro de téléphone est précisé, méfiez-vous de ceux qui débutent par “00225”, “00229” ou encore “0044”. Les numéros de portable comportant un espace entre le “06” et la suite doivent aussi vous alerter. Tout comme les numéros surtaxés.

Analysez ensuite le contenu de l’annonce : le texte présente-t-il des incohérences par rapport aux photos proposées ? de nombreuses fautes d’orthographe et de syntaxe ? etc.

Autre point important qui devrait vous alerter : l’annonceur souhaite que le paiement de la caution et/ou des arrhes se fasse via Mandat-cash ou virement Western Union, par exemple. Fuyez les annonces qui vous demandent de fournir un RIB ou toutes autres informations bancaires.

Il ne s’agit que de quelques techniques utilisées par les arnaqueurs mais c’est surtout l’accumulation de ces critères qui doit vous alerter. Soyez donc vigilants lorsque vous recherchez votre prochain logement ou réserverez vos futures vacances.(Posez directement vos questions à un avocat spécialisé)

Propriétaires : reconnaître une arnaque location de vacances

Les propriétaires sont également touchés par les arnaques location de maison ou d’appartement.

Dans un premier temps concentrez-vous sur la demande du futur locataire et voici quelques signes qui pourraient vous alerter :

  • Le message envoyé est très long et donnent de nombreux détails. Il est, en plus, plein d’incohérences : vous louez une maison mais c’est bien un appartement qui est évoqué, le message présente une famille avec enfants mais finalement la demande ne concerne que deux personnes, etc.
  • Méfiez-vous également des messages qui comportent de nombreuses fautes d’orthographes et d’erreurs de syntaxe.
  • Souvent, en cas de tentative d’arnaque pour location de vacances, la durée de réservation souhaitée est longue, aux alentours d’un mois et les locataires potentiels ne sont pas découragés par les tarifs élevés. Autre technique employée : la personne qui vous contacte souhaite en réalité organiser le voyage pour une tierce personne.

Ensuite, analysez le moyen de contact utilisé par la personne et méfiez-vous des numéros de téléphone qui comportent un indicatif étranger, des adresses mail incohérentes par rapport au nom de la personne, etc.

Enfin, concentrez-vous sur le moyen de paiement souhaité par le futur locataire et fuyez les demandes de paiement par chèque certifié, mandat postal, traite bancaire, virement non sécurisé, etc.

Une question? Des avocats spécialisés vous répondent ! >>

Arnaque location appartement, maison, vacances… : déjouez les pièges des annonces frauduleuses

Ainsi, si nous devions résumer nos différents conseils, prenez du recul par rapport à une annonce ou à une demande de location ou de réservation et ne vous précipitez pas :

–        Si vous pensez avoir trouvé votre futures locations, n’hésitez pas à rechercher l’adresse sur Google Maps,

–        Préférez toujours le téléphone si un numéro est proposé,

–        Lisez attentivement le bail de location,

–        Vérifiez en copiant-collant une partie de l’annonce sur Google que le contenu ne se trouve pas sur d’autres sites pour d’autres biens immobiliers, dans des villes différentes.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander les conseils d’un avocat.